La trésorerie est sans doute l’un des maillons les plus importants d’une entreprise. Chaque chef d’entreprise a donc un grand intérêt à bien gérer ce secteur. En effet, ceci est capital pour garantir le développement et la pérennité de la structure. Aussi, maîtriser votre trésorerie vous permet de connaître la capacité de financement de votre entreprise. Ainsi, vous pourrez aisément déterminer vos besoins en financement pour faire une gestion optimale.

Toutefois, il n’est pas toujours aisé d’assurer convenablement la trésorerie de sa structure. De même, pour disposer d’une bonne capacité de financement, des dispositions spécifiques sont essentielles à prendre. Trouvez ici des options efficaces et simples pour bien gérer ces aspects de votre entreprise.

Qu’est-ce que la trésorerie d’une entreprise ?

Par trésorerie d’une entreprise, on entend toutes les sommes d’argent disponibles dont l’entreprise peut se servir. Autrement dit, la trésorerie correspond au solde des différentes opérations de sortie et d’entrée d’argent de l’entreprise. En outre, il existe plusieurs options de calcul de la trésorerie d’une entreprise. Entre autres, vous pouvez le faire en faisant le point sur toutes les liquidités de votre entreprise. Vous avez également la possibilité de calculer votre trésorerie en déterminant la différence entre votre fonds de roulement et votre besoin en fonds de roulement.

D’autre part, une autre approche consiste à soustraire des disponibilités les dettes financières à court terme. Cette option correspond à l’approche du calcul de la trésorerie par le bas du bilan. Toutefois, quelle que soit la méthode que vous choisirez, l’aide d’un expert pourrait être d’une grande utilité. Vous profitez de bonnes informations supplémentaires avec cet article sur les fonds d’investissement.

Quelles sont les astuces pour maîtriser la trésorerie d’une entreprise ?

Pour maîtriser la trésorerie de votre entreprise, il faut d’abord être en mesure de la déterminer par l’une des méthodes préalablement évoquées. Par ailleurs, veillez à disposer d’un service compatibilité efficace et performant. Par ailleurs, faire des audits à intervalle de temps régulier pourra être fortement bénéfique. Une fois que vous avez déterminé votre trésorerie, vous pouvez mieux la gérer en mettant en application de simples astuces.

Financement à long terme et suivi de vos créances

Que votre trésorerie soit positive ou négative, il est important de miser sur des investissements à long terme. Cela dit, une belle astuce serait de financer les immobilisations en utilisant des capitaux permanents. Aussi, il serait intéressant de limiter votre stock en privilégiant les matériaux dont vous avez le plus besoin. Cela vous évitera de devoir investir vos capitaux dans l’entretien de matériels qui ne vous serviront que dans plusieurs mois.

Pour maîtriser la trésorerie de votre entreprise, vous ne pouvez pas avoir plusieurs clients débiteurs. Si vous avez d’importantes créances clients, vous ne pourrez pas faire le point sur votre trésorerie. S’il le faut, vous ne devez pas hésiter à employer les moyens légaux de recouvrement forcé de vos créances.

Réduisez vos dépenses et évitez celles qui sont inutiles

Faire des dépenses inutiles ou ne pas respecter la ligne budgétaire de votre entreprise s’avère néfaste pour votre trésorerie. En effet, les dépenses inutiles sont susceptibles de rapidement créer un déficit conséquent. Bien assez tôt, vous vous retrouvez avec une trésorerie négative sans pouvoir en expliquer la cause. Pour cette raison, adoptez une ligne de trésorerie à suivre à la lettre.

Une fois que vous avez défini les dépenses prioritaires à votre entreprise (énergie, salaires, assurance, production…), soyez minutieux dans leur application. Par ailleurs, vous pouvez également penser à négocier de meilleurs contrats avec votre banque ou avec vos partenaires.

Trésorerie et capacité de financement de l’entreprise : quel lien ?

Il existe un lien assez étroit entre la trésorerie d’une entreprise et sa capacité de financement. En effet, lorsque vous avez une trésorerie négative ou trop faible, votre entreprise ne pourra pas rouler sur fonds propres. Cela dit, vous serez trop souvent obligé de recourir à un financement extérieur pour la réalisation de vos projets.

Par contre, lorsque vous maîtrisez votre trésorerie et que vous arrivez à la maintenir à flot, vous avez plus de facilité à financer vos différents projets. De plus, une trésorerie trop faible ne fera pas qu’affaiblir votre entreprise. Elle crée du stress et favorise une perte de temps fortement préjudiciable.

Lorsque vous manquez d’attention, vous pouvez très vite vous retrouver avec un besoin de financement. Toutefois, ces situations ne sont pas forcément dramatiques. Dans ce cas de figure, vous devriez adopter une stratégie optimale pour renverser la vapeur et retrouver votre équilibre financier.

Comment trouver le financement pour son entreprise ?

Lorsque vous êtes à la recherche de financement, vous pouvez opter pour différentes solutions selon que votre besoin en financement soit à long terme ou à court terme. En outre, quand il s’agit de financer vos projets, il est mieux indiqué d’opter pour une solution à long terme. Par contre, si vous souhaitez financer le cycle d’exploitation de votre entreprise, choisissez plutôt un financement à court terme.

Les solutions de financement à long terme

Ici, vous pouvez choisir entre diverses offres. Il s’agit notamment d’avoir recours aux banques, à des associés, à des investisseurs ou encore aux business angels. En examinant les spécificités liées à chacune des solutions, vous pourrez choisir celle qui vous convient le plus.

  • Le crédit bancaire

Cette option est la privilégiée de nombreux chefs d’entreprise à la recherche de financement pour des projets spécifiques. Ces chefs d’entreprises peuvent également faire ce choix pour éviter d’épuiser leurs ressources de la trésorerie. Le crédit bancaire présente bien des avantages. En optant pour un crédit bancaire, vous recevez de la banque des fonds pour votre investissement et vous versez en contrepartie des intérêts sur une période bien définie.

Vous pouvez ainsi comparer les offres de plusieurs banques en matière de taux d’intérêt à verser afin de choisir l’option la plus avantageuse. Aussi, il faut garder à l’esprit que le taux des intérêts sera fonction de la période de remboursement. Plus cette dernière est longue, plus le taux sera important.

  • L’associé


Il est également possible de rechercher un nouvel associé pour votre entreprise. Dans bien des cas, certains chefs d’entreprise ne préfèrent pas que le capital de leur entreprise vienne d’ailleurs. Pourtant, se trouver un nouvel associé peut être aussi bénéfique qu’un crédit bancaire. Le nouveau partenaire apportera non seulement son apport financier, mais également son apport intellectuel.

Par ailleurs, il ne s’agit pas d’un business angel qui, dans la plupart des cas, n’apporte que le capital financier. Vous pourrez donc insuffler un nouveau souffle à votre entreprise. Toutefois, il est indispensable d’être minutieux pour le choix du nouvel associé.

  • Les business angels

Les business angels, encore appelés investisseurs potentiels, sont le plus souvent d’anciens chefs d’entreprises. Ces personnes sont désireuses d’aider les jeunes entreprises à prospérer et à investir. Ainsi, les business angels peuvent vous apporter un financement pour votre entreprise en contrepartie d’un intérêt. Vous leur versez alors une rémunération sur le bénéfice de votre entreprise à l’issue de l’investissement. Cette rémunération est perçue sous forme de dividende.

Les solutions de financement à court terme

Pour l’achat des matières premières par exemple ou encore pour des dépenses récurrentes, le financement à court terme est la solution la mieux indiquée. En la matière, vous avez également un choix varié.

  • Le crédit trésorerie

Cette option est la plus récurrente en matière de financement à court terme. La banque octroie un crédit à court terme en vue de permettre à votre entreprise de faire face à ses besoins. Le montant nécessaire au cycle d’exploitation de votre entreprise vous sera donc avancé par la banque, sous réserve du respect de certaines conditions.

Il faut noter que le taux d’intérêt dans ce type de crédit est généralement élevé. Aussi, il existe des charges de remboursement assez colossales. De plus, lorsqu’il s’agit d’un financement à court terme, il faut rembourser le montant du prêt dans un délai assez court.

  • Le découvert bancaire

Avec un découvert bancaire, votre banque vous donne le droit de disposer d’un solde négatif. Ainsi, vous pouvez bénéficier de l’appui de votre banque quand bien même vous manqueriez de provisions. Seulement, ici aussi, la banque perçoit des intérêts sur la période du découvert bancaire. Lors de la signature de la convention, vous définirez donc de communs accords avec la banque aussi bien le taux d’intérêt que la durée du découvert.

  • L’affacturage

Si vous avez des créances clients, cette option devrait vous intéresser. L’affacturage consiste à confier le recouvrement de ses créances clients à une société d’affacturage. Ce faisant, l’entreprise vous paye le montant correspondant aux créances clients quitte à récupérer la créance chez vos clients. Avec cette option également, vous devez payer une commission ainsi que des frais de gestion. Selon l’entreprise d’affacturage que vous choisissez, les frais à payer peuvent osciller.

Il faut retenir en substance qu’il est important de maîtriser la trésorerie de votre entreprise afin d’assurer le financement de vos activités. Qu’il s’agisse d’investissement à long terme ou à court terme, une bonne gestion de votre trésorerie vous permet d’éviter des plans de financement peu rentables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here